Nuts! Publishing - Editeur français de jeux de société & wargamesNuts! sur Facebook Nuts! France sur Facebook Nous contacter Connexion Déconnexion

NOS JEUX  •  EN PRÉCOMMANDE  •  DANS LES TUYAUX  •  NOTRE BLOG  •  RESSOURCES  •  NUTS!

• To the last man !

 

 

 

Conçu et développé pendant ces 20 dernières années, To The Last Man! - The Great War in the West est un jeu complet à l'échelle stratégique qui permet de jouer en moins de trois heures, l'ensemble des opérations sur le front Ouest de 1914 à 1918.

TTLM! est une simulation simple mais au fort rendu historique sur le front le plus important de la Grande Guerre. Son système, surprenant et au gameplay intense, s'appuie en partie sur des cartes à jouer.

TTLM! a fait l'objet de recherches méticuleuses pendant plus de 20 ans. Son historicité élevée est habilement intégrée dans les éléments du jeu : cartes à jouer, taille des armées, production, etc. Le jeu retranscrit très bien les forces et faiblesses de chaque pays : doctrine militaire, production industrielle, niveau technologique...

 

 

TTLM! permet également aux joueurs d'explorer quelques "what ifs ?" de la Grande Guerre, comme par exemple l'invasion de la Belgique par la France, la neutralité de  l'Angleterre ou encore un plan Schlieffen à l'envers qui bouscule la Russie. Bien entendu, toutes ses hypothèses ont fait l'objet de recherches historiques approfondies.

 

Nuts! Publishing ne se contente pas d'éditer le jeu tel qu'il a été disponible sur le web pendant des années, au contraire TTLM! sortira dans une version affinée et remaniée, avec de nouveaux graphismes, de nouvelles règles, une carte retravaillée...

 

 

 

Les cartes à jouer représentent l'ensemble des ressources mises à la disposition des joueurs pour conduite cette guerre totale. Elles permettent de lancer des offensives, prendre des pertes lors des combats... Chaque joueur va alors tenter d'utiliser sa main de cartes pour mener sa guerre comme il l'entend, tout en empèchant son adversaire de faire de même. Chaque carte jouée est alors un petit moment de tension, ce qui permet notamment de rendre la guerre de position très intéressante à jouer. Gare au joueur qui voit sa main se réduire prématurément, au delà d'un niveau critique, les effets sont dévastateurs. A TTLM!l'utilisation de la ruse et du bluff est au moins aussi importante que la puissance des armées !

 

>

 

Ne pas connaitre précisément les ressources dont dispose l'adversaire rend toute opération incertaine. Une force supérieure peut très bien être contrainte à la retraite par manque de réserves (cartes), tandis qu'un seul corps peut tenir face à plusieurs armées tant que les réserves suivent. Le nombre limité de cartes et la nécessité de garder des réserves signifie que les armées ne vont pas toujours précisément ou il faudrait, exactement quand elles devraient le faire. Les offensives peuvent s'emballer rapidement et il devient alors difficile de les garder sous contrôle.

 

>

 

 

 

Historiquement, la plupart des boucheries furent causées par l'entêtement des états-majors : "encore une grosse offensive et l'ennemi va craquer".

 

Sans connaitre exactement la composition de la main adverse, beaucoup de joueurs répéteront cette erreur funeste, bien indépendemment de leur volonté. Peut-être cette fois ci sera la bonne, le front sera enfoncé et l'ennemi conduit à la retraite ; mais peut-être que ce sera juste une nième hécatombe et une nouvelle bataille d'attrition sans issue. On ne peut savoir tant qu'on a pas essayé...

• To the last man !

  • Concepteur : Tim Taylor
  • Graphismes : Christophe Sancy
    Développeur : Tim Taylor

    • Jeu en boîte
    • 1 carte A1
    • 4 planches de pions
    • 2 livrets de règles de 16 pages en anglais
    • 5 aides de jeu en anglais
    • 1 jeu de 55 cartes à jouer
    • 4 dés